Translate

vendredi 14 décembre 2012

Culture philippine : la gestuelle

Aujourd'hui, pas de lecture...
Une video a regarder et écouter tranquillement.




J'attends vos commentaires


29 commentaires:

  1. Les cinq premières mn, oui, c'est là l'essentiel. 10/10.
    Dès le début j'avais constaté ce haussement des sourcils pour dire oui... Et de voir l'americano francophone qui s'engueulait avec sa pinoy exigeant d'elle une réponse (un oui ou un non oral) alors qu'elle avait déjà répondu en justement haussant les sourcils. Et elle donc se marrait... et lui s'énervait encore plus.

    Mais oui, je réalise... Il y a un gros manque dans cette vidéo. Le haussement des sourcils est aussi utilisé pour dire bonjour lorsqu'on croise une personne. Je fonctionne systématiquement comme cela et on me répond alors de la même manière. C'est vrai que je suis dans une zone rurale. Les gens se saluent encore ce qui est moins vrai en ville.

    RépondreSupprimer
  2. Donc pour montrer une direction, effectivement la mou de la bouche dans la direction en question.
    Mais dans certaine situation, cette mou de la bouche peut servir à saluer (et aussi à acquiescer pour mon voisin). Ainsi cette femme en tricikade qui me double avec ma compagne alors qu'on marche à pied. Elle se retourne alors et nous fait cette mou la bouche pour nous saluer.

    Personnellement, je n'utilise pas cette façon de faire et aurait tendance à montrer à l'européenne (cela au supermarché).

    RépondreSupprimer
  3. Porter sur la tête ? Pour moi ce n'est absolument pas frappant. Je n'ai jamais vu quelqu'un porter une bouteille d'eau (20 l.) de cette façon.
    En deux ans, je n'ai vue qu'une fois ma copine porter je ne sais plus quoi effectivement sur sa tête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ayant habite a Tambo, Macasandig, barangay de CDO, jusqu’à ce que Sendong ne rende la maison inhabitable, juste en face d'un centre de purification d'eau potable, je voyais en permanence des filipinos et filipinas, sortir de ce centre en portant leurs bouteilles pleines sur la tête.

      Supprimer
    2. Ben cela cela m'étonne. Je vais faire moi-même remplir le bidon de 20 litres au centre de filtration à 200 mètres (il y en a un autre plus près, mais c'est là qu'on m'a dit d'aller) et je reviens en le portant moi-même. Je suis bien le seul à faire cela. Ici, on prend soit un tricikade ou alors on se le fait livrer. Les jeunes de la maison de 19 ans et 17 ans ici reviennent en tricikade et j'ai en sus la course à payer. Cela ne me plait pas trop ce manque d'effort de leur part alors qu'ils n'ont pas un sous.
      En tout cas, différence que je trouve intéressante...

      Supprimer
    3. C'est vrai, les filipinos(as) n'aiment pas marcher et même pour faire 100 mètres, ils préfèrent prendre tricycle ou jeepney, même quand ils n'ont rien a porter.
      J'ai eu un mal fou a convaincre ma filipina d'aller en marchant jusqu'au mall SM de CDO qui est a 10 mn de marche : elle veut tout le temps prendre le taxi !

      Supprimer
  4. Le signe de respect : prendre la main de l'autre et la porter à son front. Les enfants ici le font avec leurs parents, par exemple lorsqu'ils reviennent de la ville.
    Les petits enfants le font aussi avec moi. Quand j'allais au début visiter ma copine chez elle, on me voyait passer à pied. Et finalement les petits enfants le long du trajet parfois de traverser la rue et me prendre la main pour la porter à leur front. Plus récemment, la même chose là où l'on est maintenant quand j'allais marcher un peu le long de la route.

    RépondreSupprimer
  5. A table ? Aucune idée, je mange quasi toujours seul.
    Je trouve par ailleurs que les repas pour eux, c'est très frustre.

    RépondreSupprimer
  6. Merci, Josick, de ces commentaires qui viennent compléter ma vidéo.
    Il m'est arrivé le même genre de mésaventure, au début de mon installation aux Philippines : discutant avec un filipino, je lui pose une question... il ne me répond pas !
    Je repose, ma question, il ne me répond toujours pas...
    Je repose une troisième fois ma question... et je le sens qui commence a s’énerver (a la philippines, c.a.d. restant toujours très cool).
    Ça n'est qu'a ce moment que j'ai réalisé que ce haussement de sourcils qu'il me faisait a chaque fois devait avoir une signification.
    Je n'ai donc pas insiste davantage, me promettant de demander la signification a ma pinay...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai eu la chance de m'en rendre compte très tôt probablement parce qu'étant enfant j'ai failli devenir sourd... Et donc de porter attention à la gestuelle.
      Au début avec ma copine, je la voyais hausser les sourcils mais je reposais la question pour être sure... C'était le temps que je m'habitue à cette façon de faire.

      Supprimer
    2. Pour prendre avec le pied, je suis stupéfais du comportement de ma fille de 8 mois habituée à se tenir debout depuis longtemps. C'est dingue tout ce qu'elle tente de toucher et manipuler avec les pieds. Et pour mettre les pieds dans le plat, chapeau ! En un rien de temps, elle réussit son coup...
      Mais se baisser, elle fait aussi... Peut-être que lorsqu'elle grandira, elle se contentera comme sa mère de prendre avec le pied et de porter à sa main.
      Hermans Jean-Michel dit qu'ils ont une très grande dextérité à lancer une pierre avec un pied. Je n'ai jamais vu faire :
      "Le pied est utilisé comme un organe de préhension au même titre que la main. Si un occidental laisse tomber une serviette ou un vêtement à terre, instinctivement il se baisse pour ramasser avec la main. Un Bisaya utilisera, lui, ses orteils pour ramasser l’objet. Cette aptitude a utiliser les orteils a été rapportée pour la première fois par le capitaine et naturaliste Louis-René de Freycinet dans son « Voyage autour du monde » publié en 1824 dans lequel il décrit les « Malais » de Timor : « L’usage qu’ont les Timoriens de ne pas porter de chaussures, procure une très grande flexibilité à leurs pieds, et leur permet de s’en servir pour jeter parfois au loin des pierres avec beaucoup de force »."

      Supprimer
  7. Bonjour Thierry
    Félicitation pour cette première vidéo. Voici donc ma pierre à l'édifice.
    Le V sur les photos, ce n'est pas le V de la victoire, mais le V de "peace", symbole utilisé par les anti guerre du Vietnam à l'époque, puis repris par les Japonais avant d'être adopté aux Philippines.

    Une autre expression corporelle que l'on retrouve régulièrement chez les philippins, la "bouche ouverte" pour dire "quoi ?" ou "je n'ai pas compris".

    La main sur la tête lorsqu'il pleut est également assez rigolo, quand on connait les pluies de la mousson aux Philippines, on a du mal à voir l'utilité de la main.

    Voilà ce qui me vient pour le moment,
    Dans l'attente d'une prochaine vidéo

    Cordialement
    Gilles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Gilles, de ces explications complémentaires...
      Il est vrai que j'ai oublié celles la, et surement beaucoup d'autres qui me reviendront a mesure des publications de mes billets.
      Il est intéressant de les regrouper ici, dans le billet qui leur est consacre, donc, n’hésitez pas a nous faire part de celles que vous connaissez...

      Supprimer
    2. Oui c'est vrai... La bouche ouverte l'air interrogatif... J'aime le voir chez ma copine.

      Et aussi cette main symboliquement mise sur la tête pour se protéger de la pluie (ou d'autres chose car aujourd'hui j'ai appris qu'un vendredi on devais éviter de sortir avec un bébé car il y a beaucoup de gens qui habitent dans les arbres -et qu'on ne voit pas évidemment- qui sont de sortie. C'est parce que le cadet des garçon aurait été touché par un tel habitant des arbres qu'ils serait tombé malade).

      Et donc aussi ce linge sur la tête ce qui me rappel les anciens égyptiens.

      Supprimer
    3. Comment ai je pu oublier le "grattage" de tête lorsqu'un ou une philippine réfléchi ?

      Supprimer
  8. Ben tiens, il y a aussi le hochement de tête pour te dire de prendre quelque chose qu'on t'apporte (là mon plateau de repas alors que je suis au lit avec la petite qui dort).

    RépondreSupprimer
  9. Excellente vidéo ^^,

    je rajouterai la positon assis en canard (accroupie les pieds plats), dans le même genre que le V je dirai la virgule en-dessous du menton (très utilisé chez les jeunes), le bruit d'un bisou bruillant pour appeler quelqu’un ou faire stopper le Jeepney. La main posé sur le front en guise de respect doit aussi être une bénédiction car les gents appellent cela "bless" , Le TAGUAY ou Tagay (je ne me rappel plus de l'orthographe) qui est un genre de "cul sec" pour les soirée ^^, l'expression "Historiaé" que je n'ai jamais compris! peut être un genre de Geronimo aller savoir ^^, le tee-shirt remonté jusqu'à la poitrine pour les Filipino, entièrement d'accord avec le fait de ne jamais engueuler une personnes devant d'autres personnes (j’ai fait les frais de faire une réflexion sur la lenteur de ma filipina à choisir son plat au restau devant une servante...Aïe! ce fut une journée gâchée!) et bien d'autres.... J'ai fait mon apprentissage tout seul et c'est avec plaisir que j'ai regardé la vidéo, merci Thierry.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce commentaire.
      C'est vrai, le coup du bisou bruyant pour appeler quelqu'un !
      Et j'ai ça en horreur !
      La dernière fois qu'un filipino s'est adresse a moi ainsi, je lui ai dit que je n’étais pas son chien et que s'il voulait me parler il choisisse un autre moyen !
      Car, même ici, aux Philippines, cette façon de procéder est considérée comme vulgaire.

      Supprimer
  10. Bonne idée d'avoir abordé ce sujet!!

    Il y a une autre chose qui me frappe depuis les 8 ans que je vis ici : c'est la façon dont les Pinays utilisent un couteau pour éplucher les légumes. Et c'est vraiment généralisé, ce n'est pas le fait d' une ou de quelques personnes seulement.
    Ils tiennent le légume de la main droite et l'épluchent dans un mouvement du couteau vers l'avant. Comme pour tailler un crayon.Ce n'est pas du tout commode, pas très efficace, et cela prend beaucoup de temps. Au début de mon séjour, ma femme se mettait à glapir lorsqu'elle me voyait éplucher une patate ou une pomme : " Attention! Tu vas te couper! Pas comme ça!...."
    Et huit ans plus tard, elle n'a toujours pas essayé la " méthode européenne", lol. Dommage pour elle, car chez un belge, on mange des frites presque tous les jours!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, c'est Domy qui m'a fait observer ça récemment, avant, je n'avais pas remarque...

      Supprimer
  11. Merci pour cette vidéo ainsi que les commentaires dessous :)
    Elle est utile pour mon séjour à Manille.

    *continue à fouiner dans le blog*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Welcome et bon séjour a Manille, merci de ce commentaire.

      Supprimer
  12. Merci Thierry de nous faire partager votre expérience.
    Je programme un premier voyage de plusieurs semaines fin 2014 pour envisager mon expatriation aux philippines par la suite. .... Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  13. Félicitations thierry pour votre video informative sur la gestuelle Philippine

    Bruno le 18 août 2014

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bruno de votre commentaire...
      Ça encourage.

      Supprimer
  14. Très bien vu cette explication de la gestuelle. Certains comportements sont enfin clarifiés pour moi... Et pour cela merci et bravo. C'est sociologique et c'est pédagogique. Bonne chance pour ton blog et continue. Je te souhaite plein de nouvelles découvertes, un pays si différent ne doit pas manquer de susciter ton intérêt, ta curiosité, qui sait même peut-être parfois ta colère ? (sourire). Je le dis car cela m'arrive parfois notamment devant la lenteur ambiante, mais aussitôt je pense : tu es chez eux, alors c'est à toi de faire l'effort et arrête de "speeder".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour ton commentaire...
      La lenteur, on s'y fait, à mon avis assez vite et on s'aperçoit rapidement qu'adopter leur rythme, c'est prendre le temps de vivre...
      Perso, ce qui me met parfois en colère c'est le profond égocentrisme de la plupart : la partie la plus visible en est leur façon de conduire, "moi d'abord, les autres après..."
      Je parle bien d'égocentrisme et non d’égoïsme car ils sont en même temps capables de gestes et d'actes de générosité incroyables...
      Cet égocentrisme est, à mon avis, le résultat de la conjugaison du système éducatif (il est interdit d'interdire) avec la grande pauvreté qui règne ici (face à cette misère, c'est le chacun pour soi)...

      Supprimer
    2. Salut Thierry,
      Si tu revenais en France aujourd'hui, tu bénirais les Phils et leur mode de conduite je pense.
      Figures toi que c'est exactement pareil en France, voir pire car en plus ils sont dangereux et manquent de t'envoyer dans le fossé ou pire.
      Quant à l'entraide si tu es en panne sur des autoroutes où ton temps de "survie" est estimé à moins de 20 minutes, tu vois ce que je veux dire......
      Un truc que ma dit ma filipina, après que j'ai vu ta vidéo il y a longtemps déjà, losrqu'ils font la moue pour désigner mais appuyée, c'est pour dire au loin.
      Enfin pour les Visayas, à Mindanao ou ailleurs je ne sais si c'est pareil.
      Excellente vidéo, je ne m'en lasse pas, merci Thierry.

      Supprimer
  15. Bonjour
    Où en este-vous avec votre bar hôtel, il m'a bien semblé , qu'il est à vendre, cette année, par votre propriétaire....

    RépondreSupprimer

Votre appréciation et vos commentaires sont un guide pour moi, pour améliorer ce blog, donc n’hésitez surtout pas.